Taekwondo Canada

Arbitres

Comment devenir arbitre national

SOIS D’ABORD ARBITRE PROVINCIAL

Chaque province présente ses propres exigences, protocoles, procédures, etc. Idéalement, il est préférable que les critères pour les arbitres soient les mêmes dans chaque province. Toutefois, dans un pays aussi vaste que le Canada avec des centres de population très différents, cela s’avère très difficile. Certaines provinces ont des programmes pour arbitres très complets avec des activités régulières chaque mois. D’autres provinces n’ont qu’un seul événement par année. Pour les arbitres qui vivent des dans provinces avec un nombre limité d’événements, il est avantageux de voyager dans une province voisine afin de profiter d’une expérience significative de compétition.

SÉMINAIRE POUR ARBITRES NATIONAUX

Après avoir respecté les exigences provinciales et obtenu la recommandation du président ou de la présidente provincial(e) des arbitres, un(e) arbitre provincial(e) peut assister à un Séminaire pour arbitres nationaux, qui durent habituellement deux jours. Le séminaire sera composé d’une classe sur les règles de compétition, suivie d’un examen écrit, d’un entraînement sur les signaux de la main, des tests pratiques et des tests portant sur le système de pointage. Le deuxième élément est une évaluation dans le cadre d’une compétition.

PROGRAMME DES ARBITRES NATIONAUX

Il y a plusieurs niveaux d’arbitres au sein du programme des arbitres nationaux. Selon l’âge et le niveau dan de la personne, il y a une catégorie nationale P. Tandis que l’arbitre progresse dans ses niveaux dan, il ou elle peut accéder aux catégories nationales 3, 2 et 1. Si l’arbitre désire progresser au-delà du niveau national, la prochaine étape est de devenir arbitre international.

 


LECTURE ADDITIONNELLE

Pourquoi devenir arbitre national

1. Outre le rôle de compétiteurs ou d’entraîneurs, c’est une autre façon de participer directement à l’action.

2. Pour garantir que les deux athlètes dans un combat ont des chances égales de l’emporter.

3. Pour garantir la sécurité des athlètes et le respect du franc-jeu.

4. Profiter d’occasions de voyage

5. Rencontrer des personnes qui partagent leur vision des choses et qui pourraient devenir des amis pour la vie.

Quel moment pour devenir arbitre national

1. Quand les exigences de la Politique en matière d’arbitrage sont respectées, tout le monde peut devenir arbitre à n’importe quel moment.  Vous n’avez pas à être un(e) athlète, un(e) entraîneur(e) ou un(e) instructeur(trice) à la retraite.

2. Être en bonne santé avec un bon niveau de condition physique représente un atout.

3. Avoir pratiqué le sport (peu importe le niveau) dans son parcours de taekwondo représente un avantage énorme. Cela n’est pas obligatoire, mais cela permet certainement d’avoir un point de vue éclairé sur les combats en plus de représenter un avantage pour l’arbitre qui prend des décisions en cours de combat.  

Caractéristiques de l’arbitre national

1. Capacité de voyager : autant disponible dans son horaire que d’avoir la capacité financière de le faire

2. Solidité mentale : Souvent, la relation entre l’entraîneur/athlète et l’arbitre peut être tendue et parfois même combative. L’arbitre doit avoir la peau épaisse et les épaules larges. Heureusement, l’utilisation de systèmes de pointage électronique et les récentes modifications aux règlements ont de beaucoup réduit la nature combative des relations entre les entraîneurs et les arbitres. 

3. Courage de ses convictions : L’arbitre doit pouvoir appuyer la décision qu’il/elle a prise et ne pas être indécis ou influençable.

4. Posséder une connaissance des règlements et avoir la capacité de prendre une décision instantanée.

5. Posséder de bonnes aptitudes de communication : La capacité de communication est un incontournable. L’anglais est la langue officielle du taekwondo.

6. Satisfaction et motivation : L’arbitre doit profiter de l’art/sport/combat.

Formation continue en cours

1. Afin de rester à l’affût, les arbitres doivent continuer d’œuvrer dans les rangs locaux et provinciaux. Puisque le nombre de compétitions nationales est limité à un ou deux, et que le nombre d’arbitres nommés est aussi limité, les arbitres doivent être diligents à s’engager comme arbitre lors de tous les événements quand ils sont disponibles.

2. Les arbitres doivent continuer de se garder à l’affût sur les règlements de compétitions qui sont fluides et constamment modifiés. Chaque année, il y a habituellement plusieurs séminaires pour arbitres nationaux organisés dans les régions. Les arbitres devraient prévoir leur participation à un séminaire au moins aux deux ans.

© 2018 Taekwondo CanadaSite créé par They

Rejoindre la liste

Abonnez-vous à notre bulletin d'information électronique!

×