Taekwondo Canada

commotions cérébrales

COMMOTIONS CÉRÉBRALES DANS LE SPORT DU TAEKWONDO

PAR: DR. TERRY DE FREITAS MD CCFP (SEM)

De nouvelles recommandations sur les commotions cérébrales ont été publiées la semaine dernière dans le British Journal of Medicine.

Le cinquième symposium international sur les commotions cérébrales s’est déroulé à Berlin à l’automne 2016 avec des experts de partout dans le monde ont émis des commentaires à propos de la reconnaissance, de l’évaluation et de la gestion des commotions cérébrales dans le sport.

Pour plus de détails, veuillez lire l’article entier, sinon voici quelques faits saillants de ces publications :

« Outil de reconnaissance des commotions cérébrales, 5e édition ou CRT5 » Cet outil est conçu pour aider les personnes qui n’ont aucune formation médicale à reconnaître les signes et les symptômes de possibles commotions cérébrales liées au sport.

Publié : BJSM, originalement publié le 26 avril 2017 – 10.1136/bjsports-2017-097508CRT5

Les modifications les plus importantes à cet outil sont :

PREMIÈRE ÉTAPE: RECONNAÎTRE ET RETIRER 

Quand une personne sans formation médicale observe un athlète blessé après un impact à la tête ou au cou, les drapeaux rouges suivants sont importants :

  • Douleur ou sensibilité au cou
  • Vision double
  • Faiblesse ou pincement ou sensation de brûlure aux bras ou aux jambes
  • Mal de tête important ou grandissant
  • Crise ou attaque
  • Perte de conscience
  • État de conscience détériorant
  • Vomissements
  • Agitation ou combativité accrue

SI UN OU L’AUTRE de ces symptômes sont présents, retirez immédiatement l’athlète du jeu par mesure de sécurité et s’il n’y a pas de professionnel de soins de santé dans les environs, appelez une ambulance.

S’IL N’Y A PAS DE DRAPEAU ROUGE, L’OUTIL LISTE DES SIGNES OBSERVABLES COMME DEUXIÈME ÉTAPE :

Exemples : lent à se lever, difficulté à être en équilibre, étendu et immobile, désorienté, regard dans le vide.

ÉTAPE 3: POSEZ DES QUESTIONS À PROPOS DES SYMPTÔMES

il y a 20 symptômes possibles associés avec les commotions cérébrales.

La plupart des maux de tête ou la pression à la tête, les étourdissements, la vision embrouillée et la sensibilité à la lumière.

ÉTAPE 4: QUESTIONS SUR LA MÉMOIRE TEL QUE  

Où sommes-nous aujourd’hui? En quelle ronde sommes-nous rendus? Combien de combats as-tu faits aujourd’hui?

L’outil offre des recommandations aux personnes sans formation médicale à propos du retrait d’un(e) athlète de la compétition et qui ne devrait pas revenir dans l’action avant d’avoir subi une évaluation médicale.

 

AUTRES FAITS SAILLANTS :
AVANT DE REVENIR AU JEU, LE GROUPE RECOMMANDE UNE ÉVALUATION COMPLÈTE PAR UN MÉDECIN. 

L’évaluation médicale devrait comprendre un examen neurologique, une évaluation de l’état mental, de la fonction cognitive, du sommeil et de l’équilibre. Le médecin peut considérer un examen d’imagerie comme un tomodensitogramme, SEULEMENT si une lésion cérébrale plus grande est soupçonnée.

REPOS

le groupe recommande un repos complet de 24 à 48 heures durant la phase aiguë avec une augmentation graduelle et progressive de l’activité tant que le patient n’expérimente pas de retour ou l’aggravation des symptômes. La stratégie de retour graduel au jeu reste un processus d’AU MOINS 6 jours.

RETOUR À L’ÉCOLE AVANT LE RETOUR AU SPORT

pour les enfants et les adolescents. Avant de revenir au jeu, l’enfant ou l’adolescent doit graduellement retourner en classe. Les patients pourraient devoir commencer par de courtes périodes de devoir seulement avant de retourner à l’école et cela peut être accru pour passer à une fréquentation à temps partiel de l’école pour une période afin de garantir que les symptômes ne s’aggravent pas en raison de l’activité cognitive accrue. La stratégie de retour graduel en classe est le Tableau 2 de l’ÉNONCÉ DE CONSENSUS à la page 4 du document.

POUR LES DISPENSATEURS DE SOINS MÉDICAUX 

Quand le personnel médical est présent, le Groupe 5 de Consensus sur les Commotions cérébrales recommande l’utilisation de l’Outil 5 d’ÉVALUATION DES COMMOTIONS CÉRÉBRALES pour l’évaluation à l’écart du jeu avec une reprise vidéo comme outil utile dans l’identification et l’évaluation des activités importantes de coups à la tête. Pour la compétition de taekwondo, il est extrêmement utile au personnel médical si les arbitres peuvent offrir une reprise vidéo de l’incident ou il y a eu un contact à la tête.

Le groupe recommande aussi que des tests de base ou des tests neuropsychologiques avant le début de la saison ne soient pas obligatoires et non requis pour tous les athlètes dans la phase post-blessure. Si ces tests sont passés, le ou la neuropsychologue est la meilleure personne recommandée pour interpréter les résultats.

En matière de tests de diagnostic, le groupe ne recommande pas d’imagerie ni de tests sanguins de routine pour des athlètes qui ont un diagnostic de commotion cérébrale. À ce moment, il y a plusieurs tests qui font l’objet de recherches, mais il y a d’autres investigations nécessaires avant de les utiliser cliniquement. Dans certains cas, un athlète qui présente des symptômes graves peut subir un tomodensitogramme d’urgence. Ce test n’est pas utilisé pour établir un diagnostic de commotion cérébrale, mais plutôt pour voir s’il y a d’autres blessures structurelles ou osseuses au cerveau et à la tête.

Le groupe note que les athlètes enfants et adolescents présentent des différences au chapitre des commotions cérébrales avec les adultes.

  • Un enfant de 5 à 12 ans peut présenter des symptômes jusqu’à quatre semaines après la commotion cérébrale.
  • Les enfants et les adolescents ne devraient pas revenir au jeu avant d’avoir réussi leur retour à l’école.

Pour lire l’article complet :

« Énoncé de consensus sur les commotions cérébrales dans le sport – La 5e Conférence sur les commotions cérébrales dans le sport tenue à Berlin en octobre 2016 » McCrory, P et. al. British Journal of Sport Medicine; 2017;01-10, originalement publié le 28 avril 2017 – 10.1136/bjsports-2017-097699

© 2018 Taekwondo CanadaSite créé par They

Rejoindre la liste

Abonnez-vous à notre bulletin d'information électronique!

×