Quatre médailles pour le Canada en taekwondo en cette deuxième journée des Jeux panaméricains au Pérou

LIMA, Pérou—L’équipe canadienne de taekwondo vient d’enregistrer sa journée la plus réussie dans l’histoire de sa participation aux Jeux panaméricains, cumulant trois médailles d’argent et une médaille de bronze dimanche à Lima, Pérou.

Les athlètes de poumsé ont amorcé la journée par deux médailles d’argent en compétition par équipes, puis dans l’après-midi la Winnipégoise Skylar Park a mis la main sur une médaille d’argent, et le Québécois Hervan Nkogho a gagné une médaille de bronze aux compétitions de kyorugi.

Park a récolté la dernière médaille du jour en vertu de son résultat de deuxième place dans la catégorie féminine de moins de 57kg. La première tête de série en amont des Jeux a fini par s’incliner 32-22 devant le numéro deux, Anastasija Zolotic, des États-Unis, à la finale.

« Ce sont les Jeux panaméricains, donc il faut être contente de la médaille d’argent, mais je tenais vraiment à remporter l’or. Je suis déçue que je n’aie pas su réaliser cet objectif, » a indiqué Park.             « J’aurais aimé apporter une meilleure prestation aujourd’hui, mais ce n’était pas ma journée en fin de compte. »

Park, 20 ans, qui vient récemment de récolter une médaille de bronze au Championnat du monde, a mené une chaude lutte contre l’Américaine, et le match a demeuré très serré jusqu’à environ une minute avant la fin du troisième round, quand Zolotic a pris les devants.

« J’ai beaucoup appris aujourd’hui, mais la leçon la plus importante est de donner le meilleur de moi-même. Les Jeux Olympiques de Tokyo sont mon objectif ultime. Tout ce que je fais cette année est en préparation à cela, donc j’espère qu’à mon prochain affrontement avec cette adversaire, je saurai l’emporter quand ça comptera le plus, » a enchaîné Park.

Tirant parti d’une exemption en première ronde, Park s’est payé la qualification à la finale à la suite d’une victoire 17-11 sur la Chilienne Fernanda Aguirre aux quarts de finale. En demi-finale, elle a eu peu de soucis, l’emportant sur l’Argentine Gianella Evolo par la marque de 14-1.

La Chilienne Aguirre et Carolena Carstens, du Costa Rica, se sont partagé la médaille de bronze.

En compétition masculine, Hervan Nkogho, de Québec, a certainement fait sensation dans les cercles d’élite internationaux, récoltant la médaille de bronze dans la catégorie masculine de moins de 68kg. Nkogho, 22 ans, s’est valu la bronze en vertu d’une courte victoire 13-12 sur Juan Soto, du Costa Rica.

« Je suis vraiment heureux. J’ai travaillé très fort pour en arriver ici, » a remarqué Nkogho, qui fait son début aux Jeux panaméricains. « Je savais que le podium était à ma portée, pourvu que je tienne à mon plan, et tout s’est bien déroulé en fin de compte. »

Le chemin n’a pourtant pas été facile pour Nkogho, la septième tête de série. Le Canadien à la disposition douce a gagné son premier match sans trop de soucis, une décision 21-4 aux dépens de Justin Choy, de Guyane. Il a accédé aux demi-finales à la suite d’une bataille acharnée qui l’a vu remonter la pente d’un déficit pour arracher la victoire au Mexicain Jose Nava aux quarts de finale. Mené pour la plus grande partie de son match, le Canadien a eu raison de la deuxième tête de série dans une décision 16-12.

« Je m’étais battu contre lui environ cinq fois dans le passé, donc je le connais assez bien, » a remarqué Nkogho. « C’était une grande victoire pour moi aujourd’hui, et cela me donne une bonne dose de confiance. »

Nkogho a été relégué au match pour la médaille de bronze en repêchage, ceci après avoir subi une défaite 18-6 aux mains de Bernardo Pie, de République Dominicaine. Mais il s’est remis sur les rails pour se payer une place au podium.

« Cela me renforce la confiance pour sûr. C’est un résultat important en termes de mon rang au classement international, et globalement c’est quelque chose de très positif en cette année préolympique, » a ajouté Nkogho.

Le Brésilien Edival Marques en est sorti avec la médaille d’or dans cette catégorie de poids, prévalant sur Bernarado Pie dans une décision 17-14.

Le Chilien Ignacio Morales a mis la main sur l’autre médaille de bronze dans la catégorie de poids masculine de moins de 68kg.

Les athlètes de poumsé contribuent deux médailles d’argent au total des médailles pour le Canada

Jinsu Ha, 22 ans, a mené quatre jeunes Canadiens vers deux médailles d’argent, dimanche matin à la dernière journée des compétitions de poumsé à Lima.

Ha s’est joint à la Torontoise Michelle Lee, 17 ans, pour s’accrocher à la médaille d’argent en compétition de paires mixtes. Le duo canadien s’est valu une note de 7,440 pour sa routine artistique exécutée sur le tapis des Jeux panaméricains. 

« J’avais les nerfs en boule pour la compétition de paires puisque je n’avais jamais concouru à un si haut niveau. Cependant la foule avait une énergie très positive, et je suis très fière que nous ayons gagné la médaille d’argent, » a déclaré Lee.

Les Canadiens ont terminé en égalité avec les Mexicains. La note de présentation a été utilisée pour briser l’égalité, et cela a donné le dessus – et la médaille d’or – au Mexique.

La foule bruyante dans le Centre sportif de Callao a éclaté lorsque le Pérou a mis la main sur la médaille de bronze avec sa note de 7,010.

Lee et Ha ont disposé de peu de temps pour célébrer leur exploit avant de retourner sur le tapis pour la compétition de poumsé style libre par équipes mixtes.

Le quintet canadien a inclus Mark Busy, 19 ans, de Calgary; AJ Assadian, 20 ans, de Toronto; et le plus jeune athlète de taekwondo à cette édition des Jeux panaméricains – la Calgaroise Valerie Ho, 16 ans. Les Canadiens ont envoûté la foule avec une prestation électrisante incorporant sauts acrobatiques, coups de pied et vrilles.

L’équipe canadienne a terminé au deuxième rang, avec une note de 7,120.

« C’est vraiment merveilleux. Je suis comblé de joie, » a dit Mark Busy. « La chose la plus importante aujourd’hui a été notre attitude. Nous étions en forme et confiants. Nous avions envie de monter sur le plateau et concourir. Nous nous sommes dit que c’était notre moment de briller, et nous avons réussi la tâche. Je suis super content. »

Les États-Unis ont raflé la médaille d’or avec une note de 7,240. Porto Rico a occupé la marche en bronze du podium, avec une note de 7,000.

Le double argent est le point culminant d’un long chemin vers les premiers Jeux panaméricains pour l’équipe canadienne de poumsé.

« C’est génial. Nous avons mis tant de préparation à cet évènement. Nous avons tous fait beaucoup de sacrifices afin de nous entraîner pour cet évènement, mais cela a rapporté, et nous sommes tellement heureux de notre résultat de deuxième place, » a affirmé Valerie Ho. « Je suis dépassée par les émotions aujourd’hui. Je suis vraiment heureuse de ce que nous avons accompli, mais en même temps je pleure la fin de cette grande aventure. »

L’équipe canadienne a volé la vedette dans les compétitions de poumsé; c’est d’ailleurs la toute première fois où la discipline de poumsé s’inclut au programme des Jeux panaméricains. Le Canada en est sorti avec trois médailles sur quatre évènements. Le Torontois AJ Assadian avait amorcé cette lancée samedi, en devenant le premier Canadien à se hisser aux marches du podium de poumsé à des Jeux internationaux majeurs, remportant la médaille de bronze en compétition individuelle masculine.

« Je suis très content de rapporter deux médailles au Canada. Je crois que nos résultats ici montrent que tout est possible, » a déclaré Assadian. « Nous avons veillé aux grands et aux petits détails – le repos, la préparation, le besoin de tenir au plan – afin de donner le meilleur de nous-mêmes. Nous avons fait la fierté de notre pays aujourd’hui. Nous avons été féroces et dynamiques et nous sommes très fiers d’avoir achevé ces résultats. »

L’horaire et les résultats complets sont accessibles au : https://www.lima2019.pe/en/results

Taekwondo Canada est une des cinq nations à avoir qualifié une équipe complète. L’équipe canadienne consiste en quatre dames et quatre hommes concourant en kyorugi à travers diverses catégories de poids olympiques. Cinq autres athlètes représenteront le Canada aux évènements de poumsé.

Lima 2019

Les Jeux panaméricains de Lima 2019 se tiennent du 26 juillet au 11 août. Ces Jeux rassemblent environ 6 700 athlètes des 41 nations des Amériques. Le programme recouvre 62 disciplines dans 39 sports. C’est le plus grand évènement sportif jamais tenu au Pérou. Tous les Canadiens et Canadiennes auront la possibilité de suivre les exploits de nos athlètes aux Jeux panaméricains de Lima 2019, ceci par la voie d’une diffusion intégrale de journée entière, couvrant une variété de sports, disponible à titre gratuit via la plateforme CBC Gem, le site web cbcsports.ca et l’application CBC Sports pour appareils mobiles. La diffusion en direct est disponible exclusivement au Canada en vertu d’un partenariat entre CBC Sports et le diffuseur hôte MediaPro. Un horaire des évènements phares sera affiché aux réseaux sociaux de @CBCOlympics aussitôt qu’il deviendra disponible (sous réserve de modifications).  

Taekwondo Canada est l’organisme national du sport régissant le taekwondo au Canada. Notre organisme est agréé par la World Taekwondo et la Pan American Taekwondo Union, et nous sommes membres du Comité olympique canadien et du Comité paralympique canadien. Taekwondo Canada profite de l’appui de Sport Canada. Taekwondo Canada présente des équipes nationales aux Jeux Olympiques, Championnat du monde de taekwondo, Championnat panaméricain de taekwondo, Jeux panaméricains, Championnat junior de la World Taekwondo, Championnat du monde de poumsé et au Championnat panaméricain de poumsé, et nous ciblons également les Jeux Paralympiques de 2020.

AJOUTEZ VOTRE NOM À LA LISTE

Abonnez-vous à notre infolettre

Subscribe to the newsletter SOUMETTRE
  • Canadian Olympic Committee
  • World Taekwondo
  • Sport Canada
  • Pan American Taekwondo Union
  • Coaching Association of Canada
  • Canadian Paralympic Committee
  • inMotion
J'y travaille...